LE ROI ET LE BARBIER

Un roi décide un jour de se déguiser et de se mêler au peuple.

Il passe devant la boutique d’un barbier. Le barbier était seul, debout dans la boutique.

Barbier,dit le roi, veux-tu me raser ? Je n’ai qu’un sou .

Entre donc, dit le barbier, tu vois bien que je n’ai pas de client, un sou est un sou.

Il fait asseoir le roi, le savonne, prend son rasoir, commence à la raser.

Survient un de ses riches clients.

Bonhomme, dit le barbier, va t’asseoir dans ce coin en attendant que je rase l’agha, je finirai ton rasage après.

Le roi, la figure à moitié couverte de mousse, s’assoit dans un coin jusqu’à ce que l’agha soit rasé.

Puis c’est son tour.

Quand il ouvre sa sacoche pour payer le barbier, celui-ci reconnaît les insignes du roi. Il se prosterne devant lui, il touche le sol du front.

Le roi dit :

Relève-toi, barbier. J’ai compris que l’homme d’apparence pauvre n’est l’objet d’aucune attention, ni considération, même s’il est roi.

-----------------------------------

retour au sommaire des contes