L'armée en Arménie : réponse d'Armen

Retour au sommaire

Si l'Arménie ressemble beaucoup à la Russie, ce n'est pas le cas pour le service militaire. Il n'est pas vécu comme une menace, une étape dangereuse, mais plutôt comme deux ans consacrés à ne rien faire. Cela ne change pas beaucoup de l'idée en France quand cela existait.

Mais il n'y a pas un rejet de la population, elle s'y résout, s'en satisfait même, pourrait-on dire. L'armée arménienne est un élément de fierté de la population. L'Arménie est fière du niveau de son armée, qui dépasse de la tête et des épaules celles de Géorgie et d'Azerbaidjan. On ne peut avoir une armée forte avec des soldats brimés.

Cela ne veut pas dire que l'armée est une partie de plaisir. Bien au contraire. L'entraînement physique est intense, les premiers sont assez mal vécus par les appelés pour ces raisons. Course à pied, tractions... Cela ne plaît à personne, et quand on n'a pas l'habitude, cela peut faire mal aux bras.

A noter que l'une des universités les plus cotées est l'Institut militaire dont les examens d'entrée sont d'un niveau assez relevé, tant au niveau sportif qu'au niveau des études. Celles-ci durent au moins 4 ans, les jeunes deviennent ensuite officier dans les armées de terre ou de l'air. Il y deviennent spécialistes de char, de logistique, de communication, pilote d'avion, d'hélicoptère mécaniciens...

Bref l'Arménie se construit petit à petit une véritable armée de métier. L'institut est fréquenté par 2 800 étudiants. A Stepanakert, travailler dans l'armée est une fierté ; l'assurance de recevoir un bon salaire. La meilleure école de la ville est l'Ecole militaire qui accueille les enfants de 6 à18 ans. C'est une école qui dispense un enseignement normal, mais la discipline est militaire, des matières y sont spécifiques, et tout le personnel est personnel de l'armée du Karabakh.

Non l'armée arménienne ne pose pas les mêmes peurs à la population que l'armée russe.

________________________________________

Armen