Une Arménienne qui nous fait honneur

Retour au sommaire - Pour m'écrire directement - Mon site personnel

Pascale Panchou

Pascale Panchou est la 12ème des 24 petits-enfants de Léon et Makrouhie Doniguian, (Meshetsi) Rescapés en 1915 du Génocide arménien d'Arménie occidentale, réfugiés en France en 1925 ..

"Madame Pascale Panchou, au nom du Président de la République, nous vous faisons Chevalier de l'Ordre National du Mérite."

Au moment de la remise a Madame Panchou de l'Insigne, cette phrase solennelle a été prononcée par Monsieur Georges TORRANI, Directeur Régional des Hôtels Méridien de Nouvelle-Calédonie, le 16 janvier 2006, à Nouméa, en presence d'invités personnels et issus du milieu politique, judiciaire et économique calédonien.

Cette décoration a été décernée par le Président de la République française à Madame Pascale Panchou par décret paru au JORF du 15 novembre 2005 au nom du Ministère de l'emploi et du travail.

Monsieur le Directeur a exprime sa fierté d'accomplir ce devoir et évoque son passé dans le discours éloquent dont voici ce qu'il faut retenir :

Pascale Doniguian, est née à Antony, Hauts-de-Seine, le 14 janvier 1966.
Dès son jeune âge, elle se fait remarquer à l'école ; elle chante aussi à la chorale de l'Ile de France ; ce sont là les prémisses du développement de sa personnalité.
Elève douée, elle collectionne les diplômes :
1988   DEUG en Sciences Humaines (option philosophie)
1989   Licence de Philosophie
1990   Maîtrise de Philosophie des Sciences, avec mention
1991   Maîtrise de Sciences Politiques
1992   Préparation au concours de l'ENA.

Durant sa période estudiantine, elle est une fervente militante politique, domaine dans lequel elle a ete initiée très jeune par son père, Joseph Doniguian.

En 1990, lors d'une soirée RPR, elle fait la connaissance de Christophe Panchou avec qui elle partage aujourd'hui sa vie. 1990, c'est aussi sa période touche a tout. Elle défend les droits de la femme et le respect de la vie.

Agent recruteur, Interrogatrice et correctrice en Philosophie, Organisatrice de convois d'aides humanitaires, d'abord pour l'Arménie – ce qui est un retour a ses racines culturelles – puis en Pologne.

Pascale PanchouFin 1992, elle est rédactrice de Charles Pasqua alors Président de son groupe au Sénat et Président du Conseil Général des Hauts-de-Seine.

Ayant détecté rapidement ses aptitudes, il lui confie la  responsabilité du poste d'Attachée Parlementaire auprès du Sénateur de Nouvelle Calédonie, Monsieur Simon Loueckhote. Lien qui la conduira avec Christophe Panchou en septembre 1993 en Nouvelle-Caledonie où, entre-temps le Sénateur est devenu Président du Congrès du Territoire.

En 1996, la politique la touche une fois de plus. La perte de la présidence du Congrès par Monsieur Simon Loueckhote l'obligée à réorienter sa vie professionnelle qui doit désormais tenir compte de l'arrivée de son fils Nicolas en février.

Elle est confrontée à juste ce qu'il faut de "galère" pour mieux connaître le marché du travail calédonien et, elle trouve un remplacement de 9 mois à la Clinique de la Baie des Citrons en qualité de Directrice des Ressources Humaines.

La voilà projetée en première ligne face aux complexités de l'être humain, ses besoins, ses attentes, ses ambitions.

Rien ne l'arrête, elle a des ressources qui sommeillent en elle qui ne demandent qu'a eclore, valeurs inculquées par ses parents.
Ce travail devient sa nouvelle passion. Le remplacement à la Baie des Citrons terminé , elle débute alors au Méridien de Nouméa en avril 1998.

Intégration rapide, découverte de l'Hôtellerie, acceptation par ses Collègues, c'est chose faite des les premiers mois, elle s'installe dans le poste qu'elle occupe avec brio depuis bientôt 8 ans. Rarement absente, juste quelques mois pour les naissances d'Alexandra  en 2000 et de Pierre en 2002. Toujours prête a rendre service, à l'écoute, disponible, elle est wonderwoman, Mère Teresa, Zorro.

Elle se bat pour l'obtention de logements, d'attribution de bourse, de prêts.. elle conseille, assiste, secourt les femmes battues et parfois défend les causes perdues. Elle est le porte-parole de ses Collègues.

A l'extérieur, elle est aussi la représentante de Méridien et de l'Association des Chaînes Hôtelières Internationales, Assesseur auprès de la Présidence du Tribunal du Travail, Médiatrice et conciliatrice, Membre très actif dans le groupe de travail emploi formation/ relations sociales du MEDEF. Voila encore des tâches qui la passionnent et valorisent.

Elle est, dans le milieu des affaires, non seulement connue mais aussi reconnue comme une "pro montante".

Elle trouve le temps d'être maman, épouse, et Présidente d'une chorale, son autre passion.

Ce qu'elle fait, elle le fait bien.

Enfin, Monsieur le Directeur conclut : pour tout ce qu'elle a réalise professionnellement et maternellement elle peut être fière. Fière aussi de la distinction qui lui est remise aujourd'hui dont la proposition émane de la Direction du Travail et du MEDEF.
Il les en remercie chaleureusement car, dit-il, cet insigne est la reconnaissance par la Nation d'un travail et d'une implication sans faille.

Madame Pascale Panchou est félicitée par le Monsieur le Directeur Régional des Hôtels Méridien, par sa Famille, ses Collègues de travail, par les Membres du Comité de Direction.

Pascale dédie cette étoile à ses parents, à sa mère qui était présente, et à son père qui est depuis longtemps dans les étoiles et qui la guide...

Rapporté par Marie Boghossian-Doniguian, yeretsguine.

Pascale Panchou