"Moi j'aime tant" d'Hovannès Chiraz

Retour au sommaire

Moi j'aime tant les floraisons,
Eh ! tiens ! de maman les yeux simples...
Et peuple aussi vos prunelles
Comme des fleurs me regardant.

Moi j'aime tant l'étoile vive,
Eh ! tiens ! de maman vois les yeux,
Et peuples aussi vos prunelles
Dont le sourire est d'une étoile.

Moi j'aime tant les floraisons,
Eh ! tiens ! de maman les yeux calmes...
Et peuples aussi vos prunelles
Dont le sourire est de maman.

Chacun de ses cheveux blancs, - tiens !
Est cimetière d'un printemps,
Moi qui voulais qu'elle vécût
Comme son peuple infiniment...

Hovannès Chiraz
(Traduit par Gérard Hékimian)