NOTES DE LECTURES

Politique Etrangère de la Turquie | La guerre des Balkans

Retour au sommaire

« LA POLITIQUE ETRANGERE DE LA TURQUIE A UNE EPOQUE D’INCERTITUDE »
de F. Stephen Larrabee et Ian O. Lesser

(titre original : «  TURKISH FOREIGN POLICY IN AN AGE OF UNCERTITY »)

Résumé :

Depuis que la Turquie est entrée dans le 21ème siècle, elle a à affronter un environnement troublé, au point de vue national et international. Les incertitudes concernant l’avenir du pays et des ses politiques extérieures ont augmenté sensiblement, par suite des propres crises économiques de la Turquie et de son agitation politique, troublant ses développements dans les régions limitrophes, et les conflits subséquents.

En conséquence, la tâche de comprendre et d’évaluer le rôle international de la Turquie est devenue plus complexe et beaucoup plus difficile.

Pendant la Guerre Froide, la Turquie a agi comme un bastion contre l’expansion de l’influence soviétique en Méditerranée Orientale et au Moyen Orient. Avec la fin de la Guerre Froide, les horizons politiques d’Ankara se sont élargis et la Turquie est devenue un acteur plus assuré et indépendant sur la scène internationale. Alors qu’elle regardait principalement à l’Ouest, la Turquie aujourd’hui est de plus en attirée vers l’Est, ainsi que vers le Sud . Par suite, la Turquie a été obligée de redéfinir ses intérêts de politique étrangère et de sécurité, et de repenser ses relations internationales. Si la Turquie était un petit Etat situé dans l’Antarctique ou dans les îles des Mers du Sud, ces changements auraient peut-être peu d’importance. Mais la Turquie se trouve au point de connexion de trois aires ayant une importance stratégique pour les Etats-Unis et l’Europe : les Balkans, la Région Caspienne et le Moyen Orient. De sorte que la façon dont la Turquie évolue est importante, à la fois pour les Etats-Unis et pour l’Europe.

La configuration de la Turquie, en outre, lui donne un poids géostratégique important.

La population de la Turquie est estimée à environ 68 millions d’habitants –

Le second pays le plus peuplé derrière l’Allemagne – et il se peut qu’il atteigne les 100 millions au milieu du 21ème siècle. Cela va faire de la Turquie le pays dont la politique étrangère sera celle du pays d’Europe le plus peuplé à une époque d’incertitude. Intégrer un pays et une économie de cette dimension va être un fardeau pesant sur l’Union Européenne déjà chancelante sous les demandes d’admission de pays beaucoup plus petits de l’Europe Centrale et Orientale. Les compétitions entre la Turquie et l’Europe vont être décourageantes. La façon dont chaque partie va se comporter dans ces débats va avoir un effet important non seulement sur l’évolution de la Turquie, mais également sur l’évolution politique et stratégique de l’Europe.

En bref :

Les auteurs décrivent les challenges et les occasions que la Turquie va affronter dans l’environnement international au cours d’une période de changements extraordinaires. Ils insistent spécialement sur les conditions stratégiques et de sécurité que va affronter la Turquie, y compris un certain nombre de nouveaux problèmes posés par les attentats terroristes de septembre 2002 et la réponse subséquente internationale. Ils concluent en offrant quelques pronostics concernant l’avenir du pays et leurs implications sur les partenaires occidentaux de la Turquie.

N.B. Les recherches décrites dans ce rapport ont été effectuées par le Centre de Politique publique du Moyen Orient de l’organisation RAND. Cette institution à but non lucratif aide à améliorer la politique et la prise de décision par des recherches et des analyses. Ses publications ne reflètent pas forcément les opinions de ses sponsors.

Tous droits de reproduction réservés pour tous pays.
Site Web :
http://www.rand.org
Service clients : order@rand.org

Commentaire personnel

Voici d’abord les titres des différents chapitres traités dans ce livre :

Ch. I : La politique étrangère de la Turquie en transition : La Turquie un Etat « pivot » - La Turquie acteur régional – Dimension transnationale – Changement interne – Pourquoi ce livre ?

Ch. 2 : Le changement de contexte interne – Une crise politique et économique – Une question de point de vue – Ecraser l’Etat Fort ? – Le rôle des Militaires – Nouveaux acteurs dans une société changeante – L’opinion publique et les médias – La politique de la sécurité à travers une vue interne - - Islamisme, Nationalisme et identité turque. – Stabilité interne et potentiel de politique étrangère turque.

Ch. 3 : La Turquie et l’Europe .Turquie et élargissement de la Communauté Européenne – L’impact de l’ élargissement oriental – Le sommet d’Helsinki – La dimension économique –

Démocratie et Droits Humains – Le problème kurde – Le facteur islamique – Le contrôle civil des Militaires – Grèce et Chypre - Dimension de la Défense et de la Sécurité – Le Facteur Américain – Le difficile passage en avant –

Chr. 4 : Relations avec la Grèce et les Balkans : L’héritage historique – Le combat égéen - Le conflit cypriote – Perspectives de règlement – Le problème de la minorité – Nouvelles géométries régionales – Diplomatie de séisme et la nouvelle détente – Le facteur américain – La dimension interne – La scène plus vaste des Balkans.

Ch. 5 : Turquie et Eurasie : L’Asie centrale – Le contexte stratégique changeant – Intérêt stratégique croissant dans le Caucase – La question de l’Energie – Le facteur russe - Coopération stratégique USA-Turquie en Eurasie - Rôle de l’Iran - La connexion Turquie-Israël – La coopération économique de la Mer Noire – Les influences internes – Perspectives pour l’avenir.

Ch.6 : Le Moyen Orient et la Méditerranée : Mise en route d’une politique – Une tradition d’ambivalence – La Guerre du Golfe et ses répercussions – Contours d’un Nouvel Activisme – Le contexte occidental pour une politique régionale turque – La Turquie et la Méditerranée - Regarder en avant –

Ch. 7 : La Turquie et les Etats-Unis. Les origines d’une relation stratégique – La Guerre du Golfe et ses suites : un partenariat élargi - Les intérêts bilatéraux turcs aujourd’hui – Changer les images bilatérales - Regarder en avant.

Ch. 8 – Conclusion – Ecraser la Turquie ? – Où la Turquie s’ajuste-t-elle ? – Comment va agir la Turquie ? Quelle place dans un monde globalisé ? – Implications pour les partenaires occidentaux de la Turquie – Eléments supplémentaires.

(Inutile d’être sorcier pour deviner quelle puissance soutient les auteurs de cette publication. A aucun moment les mots « Arméniens » ou « Arménie » ne figurent, encore moins le mot « Génocide ». Nous n’existons pas, nous n’avons jamais existé !

Récemment, sur le forum de NetArménie, un lecteur répondait à une attaque contre la politique des Etats-Unis depuis 1945 : « Ne crachez pas dans la soupe » OK . Les USA sont généreux, ils pratiquent la charité, ils donnent d’une main un peu de ce qu’ils ont pris de l’autre. Mais ils font la pluie et le beau temps !)

"Balkan Savasi" (La guerre des Balkans)

Livre traduit en turc par Zaven Biberyan, à partir d’un livre écrit en arménien par Aram Andonian, publié en 1913 à Constantinople.

Le titre en arménien était :
« Badguerazart enthartsag badmoutyoun balkanian baderazmi »

(histoire générale illustrée de la guerre des Balkans.)

Ce livre dédié principalement à la 1ère Guerre des Balkans, écrit par Aram Andonian explique d'abord le contexte politique créé par les traités d'Ayastefanos et de Berlin qui ont préparé le terrain pour la Guerre des Balkans, qui fut l'aboutissement de l'exacerbation des sentiments nationalistes prévalant dans cette région ottomane majoritairement habitée par des peuples chrétiens.

L'auteur, un sujet ottoman d'origine arménienne, dit que la nécessité de réforme dans le système d'administration ottomane était devenue impérative quoique impossible à mettre en oeuvre, due au fait qu'une telle réforme créerait des conditions d'égalité devant la loi pour tous les citoyens ottomans(chrétiens et musulmans) et que, dans un tel cas , les chrétiens s'empareraient de tous les postes importants. Cette réforme était retardée sans cesse par le pouvoir central, causant de plus en plus de mécontentement.

Ensuite une description des préparatifs de guerre précède le récit proprement dit des batailles opposant les armées ottomanes à celles de Serbie, Monténégro, Grèce et Bulgarie, qui est assez détaillé et qui se divise en quatre sections:

1)Les batailles de Monténégro
2)Les batailles de Serbie
3)Les batailles de Grèce
4)Les batailles de Bulgarie

Le traducteur du livre Zaven Biberyan note à la fin qu'un deuxième livre sur la 2ème Guerre des Balkans (celle qui a eu lieu entre les ex-alliés, opposant la Serbie et la Grèce à la Bulgarie) allait être préparé par Aram Andonian, mais que ce deuxième livre n'a jamais vu le jour, le génocide des arméniens étant survenu.

Cette traduction, accessible hélas aux seuls turcophones, est riche en informations pour ceux qui veulent comprendre la politique des Grandes Puissances d'aujourd'hui dans les Balkans, tant les politiques poursuivies dans le passé nous rappellent celles qui prévalent de nos jours.

Il est à noter que l'auteur du livre Aram Andonian fut déporté en Anatolie avec des centaines d'autres intellectuels arméniens durant le génocide de 1915 et qu'il a échappé de justesse à la mort. Il devint plus tard directeur de la librairie Noubarian de Paris.

Maison d'Edition Aras (Istanbul)   http://www.arasyayincilik.com