Quelques communiqués de la Première Guerre Mondiale

Retour au sommaire

Jeudi 5 novembre 1914
Les forces navales franco-anglaises ont bombardé l'entrée du détroit des Dardanelles où l'on croit qu'un fort aurait sauté. De leur côté, les troupes russes de Transcaucasie ont franchi la frontière de l'Arménie ottomane. Le cabinet de Constantinople est d'ailleurs loin d'être uni, et plusieurs ministres, dont le ministre des Finances Djavid bey, ont démissionné pour ne point se solidariser avec la politique insensée d'Enver bey.

Vendredi 6 novembre 1914
La France et l'Angleterre ont déclaré officiellement la guerre à la Turquie. L'armée russe a pris la ville de Bayazid dans l'Arménie turque, et les croiseurs anglais ont bombardé Jaffa, en Syrie, tandis que le gouvernement de Londres proclamait l'annexion de l'île de Chypre occupée par lui depuis 1878.

Samedi 7 novembre 1914
Les forces russes du Caucase ont brisé une contre-attaque turque. Elles marchent en deux corps sur Van et Erzeroum, deux des places importantes de l'Arménie.

Dimanche 8 novembre 1914
La flotte russe qui opère dans la mer Noire a bombardé Songouldak et détruit plusieurs transports ottomans qui portaient des hommes, des vivres et des munitions. Les troupes du tsar dans le Caucase ont complètement dispersé les régiments turcs et kurdes qui leur étaient opposés .

Lundi 9 novembre 1914
Dans l'Arménie turque, les forces russes ont pris la position stratégique de Köprikeuy, près des sources de l'Euphrate et à 30 kilomètres seulement d'Erzeroum. Les fusiliers marins anglais ont débarqué à Fao, au débouché de Chatt-el-Arab, dans le golfe Persique; tandis que des contre-torpilleurs canonnaient la côte d'Asie Mineure. L'offensive turque tarde vraiment à se dessiner.

Lundi 14 décembre 1914
Le maréchal von der Goltz est arrivé à Constantinople après s'être arrêté quelque temps à Sofia. Ayant réorganisé jadis l'armée turque, il est de nouveau chargé d'une mission auprès d'elle, avec des pouvoirs très étendus, ceux d'un vice-roi, paraît-il. ... Le Goeben, le croiseur allemand au service de la Turquie a tiré quelques coups de canon devant le port russe de Batoum dans la mer Noire. Mais cette canonnade est demeurée inefficace, et le Goeben, bombardé par les forts a dû prendre la fuite.

Mardi 15 décembre 1914
Dans 1'Arménie, les Russes ont gagné du terrain le long de l'Euphrate supérieur. La révolte menace à Constantinople et dans le reste de la Turquie où la population déteste de plus en plus la guerre. Elle se rend compte que les intérêts ottomans ont été sacrifiés et que la Porte s'est jetée dans une partie désastreuse. Une conspiration contre le maréchal von der Goltz a été découverte et les officiers allemands sentent le mécontentement et la menace autour d'eux. Des séditions ont lieu dans les casernes et dans la flotte et les femmes turques elles-mêmes manifestent.

Mercredi 16 décembre 1914
L'Angleterre prépare le remplacement du souverain égyptien transfuge Abbas II par son oncle Hussein Kamel, qui prendra le titre de sultan. Tout lien de vassalité sera rompu entre l'Egypte et la Turquie, le premier de ces pays devenant un protectorat britannique, dont le cabinet de Londres dirigera les relations extérieures.

Lundi 21 décembre 1914
Un croiseur russe a manifesté sa présence sur la côte syrienne. Les Turcs se sont retirés de la presqu'île du Sinaï qui dépend de l' Egypte et où ils avaient pénétré.

Jeudi 24 décembre 1914
Les journaux italiens annoncent que des troubles sont imminents à Constantinople. Talaat bey, ministre de l'Intérieur, qui a été jusqu'au dernier moment partisan de la paix, voudrait renverser Enver bey, qui est à l'armée et s'appuierait sur les éléments hostiles à l'Allemagne.

Vendredi 25 décembre 1914
L'escadre anglaise a détruit d'importants ouvrages d'art du Bagdad près d'Alexandrette(Asie Mineure).

Dimanche 27 décembre 1914
Un nouveau sous marin anglais a pénétré dans les Dardanelles détruisant des mines.

Mardi 29 décembre1914
L'opinion turque est de plus en plus irritée contre les Allemands. Elle croit que ceux-ci sont définitivement et bien battus. Les échecs des forces ottomanes en Arménie et en Egypte ont d'ailleurs quelque peu dissipé la jactance qui régnait à Constantinople. Les hommes politiques de Stamboul, qui suivent de près les événements européens redoutent que la Turquie ne soit entraînée dans la débâcle des deux empires germaniques. Et d'ailleurs leur pays manque de plus en plus d'argent et l'Allemagne qui n'en a pas assez pour elle-même se montre de moins en moins généreuse.

Jeudi 31 décembre 1914
Battus en Arménie par l'armée du vice-roi du Caucase, les Turcs se vengent en commettant d'odieuses atrocités. Les Etats-Unis ont remis une note d'ailleurs conçue en termes très amicaux, au Ministère anglais des Affaires étrangères.


Quelques communiqués de 1915

Mercredi 5 mai 1915
De violents combats ont eu lieu dans la presqu'île de Gallipoli. Les Turcs ont dirigé des attaques en masse contre les positions des alliés. Mais les troupes franco-anglaises ne se sont pas bornées à défendre leurs retranchements, elles ont contre-attaqué les Turcs dans les leurs et s'avancent régulièrement. La flotte russe a bombardé efficacement les forts du Bosphore ; ses obus ont provoqué une explosion au fort Elmas.

Samedi 8 mai 1915
Le grand paquebot anglais " Lusitania " de la Cunard Line qui contenait 1978 personnes a été torpillé au large de la côte d'Irlande.

Vendredi 14 mai 1915
Le cuirassé anglais " Goliath " a sauté dans les Dardanelles, provoquant 500 morts.

Mercredi 19 mai 1915
Le Général Gouraud est arrivé aux Dardanelles où il a pris le commandement du corps expéditionnaire français.

Dimanche 30 mai 1915
L'armée russe maîtresse de Van a occupé aussi Ourmia en Arménie.

Vendredi 4 juin 1915
Le sous-marin anglais qui opère dans la mer de Marmara a coulé un transport chargé de troupes turques et allemandes. Les Turcs ont perdu 8000 hommes dans les derniers combats autour de Krythia (presqu' île de Gallipoli).

Lundi 21 juin 1915
Un contre-torpilleur français à bord d'un voilier a capturé une mission turque qui se rendait en Libye pour aller soulever les tribus contre l'Italie.

Mardi 29 juin 1915
On annonce que l'Italie va participer par terre et par mer à l'action des Dardanelles et que l'Ambassadeur ottoman se prépare à quitter Rome. L'Italie a à se plaindre vivement de la propagande que la Porte a faite contre elle en Libye.

Lundi 5 juillet 1915
Les torpilleurs russes ont bombardé avec succès Zoungouldak, sur la côte turque de la mer Noire.

Jeudi 8 juillet 1915
Aux Dardanelles, les Turcs ont prononcé une attaque générale d'artillerie et d'infanterie. Ils ont été littéralement fauchés par le feu des Franco-Anglais. On prétend, d'autre part, que les munitions commencent à leur faire défaut. Les pertes, enfin, qu'ils ont subies depuis le début des opérations sont extrêmement élevées.

Mercredi 14 juillet 1915
Dans la presqu'île de Gallipoli, les alliés occupent deux collines dominant Krythia.

Dimanche 25 juillet 1915
Les Turcs ont attaqué aux Dardanelles les tranchées britanniques. Ils ont été repoussés. L'affaire a été chaude et courte.

Lundi 26 juillet 1915
Les torpilleurs russes de la région du Bosphore ont bombardé un camp ottoman.

Mardi 27 juillet 1915
La Turquie, tout en fournissant à la Grèce de vagues explications, continue à molester les Hellènes d'Asie.

Jeudi 29 juillet 1915
Dans la mer Noire, les torpilleurs russes ont détruit 150 voiliers ottomans.

Samedi 31 juillet 1915
On annonce que les Turcs fortifient Constantinople, comme si cette ville devait, à bref délai, subir un siège. Des avions français et anglais ont bombardé Smyrne.

Mercredi 4 août 1915
Dans la mer Noire, les torpilleurs russes ont incendié un dépôt de houille et détruit dix voiliers chargés de charbon. Sur les côtes d'Anatolie, ils ont coulé plus de 200 voiliers. Aux Dardanelles, le corps australien et néo-zélandais a enlevé un important réseau de tranchées.

Jeudi 5 août 1915
Les torpilleurs et contre-torpilleurs russes poursuivent la destruction systématique de la marine marchande turque, portant des renforts ou des munitions, dans la mer Noire. La Roumanie accentue ses mesures de prohibition de transit de la contrebande de guerre à destination de l'Empire ottoman.

Jeudi 12 août 1915
Le grand-duc de Mecklembourg prend le commandement en chef aux Dardanelles.

Vendredi 13 août 1915
Les alliés ont progressé à Gallipoli.

Dimanche 15 août 1915
Les Anglais ont débarqué à la baie de Suvla, dans la presqu'île de Gallipoli.

Mercredi 18 août 1915
Dans le Caucase et l'Arménie, la poussée russe continue. Un combat dans la région de l'Euphrate à été désastreux pour les Turcs.

Samedi 21 août 1915
l'Italie déclare la guerre à la Turquie.

Jeudi 9 septembre 1915
Le grand-duc Nicolas est chargé, par rescrit du tsar, du commandement de l'armée du Caucase. Le sultan de Turquie a lancé un suprême appel à l'empereur d'Allemagne. La situation, en effet, devient de plus en plus précaire à Constantinople…

(extraits d'un ancien site d'Alain Tavernese)