Entendre c'est voir
Les livres qui parlent mettent les contes classiques
à la portée des malvoyants

Retour au sommaire - Pour m'écrire directement - Mon site personnel

ArmeniaNow – 20 janvier 2006
Par Gayané Abrahamian
Reporter à ArmeniaNow

Traduction Louise Kiffer

 

"C'est peu de chose donné avec beaucoup d'amour" dit Gayané Klekchian, avec une sincérité enfantine, elle qui a donné tout un monde de contes avec son petit ouvrage pour les enfants privés de la possibilité de voir et de lire de leurs propres yeux.

L'an dernier, Gayané a réuni un groupe d'acteurs et a préparé  cinq heures de CD audio MP3 dans le cadre d'un projet de "livres qui parlent". Les acteurs Hovhannès Babakhanyan, Tigran Nersisyan, Anna Elbakyan, Zhiraïr Dadasyan et d'autres, ont lu seize contes de Hovannès Thoumanian, Hans Christian Andersen, Oscar Wilde et des Frères Grimm sur l'un des CD. L'autre est une sélection de textes de Paruyr Sevak, Vahan Teryan, Yéghishé Charents et Hamo Sahyan, ainsi qu'un roman de Richard Bach : " Jonathan Livingston Le Goëland".

La première question que les gens me posent, c'est si j'ai reçu une subvention.

Non, je n'ai reçu aucun subvention. Quoiqu'on  fasse, on doit le faire pour les enfants, sans en attendre rien en retour, et on doit y mettre un amour infini, dit-elle.

Ce projet, elle y pensait depuis longtemps, et à chaque fois qu'elle lisait un livre, elle pensait à ce que les aveugles rataient, en n'ayant pas accès à ce monde.

"Les contes emmènent les enfants sur une nouvelle planète de rêves, semant la bonté et la patience. Pour beaucoup d'enfants aveugles qui vivent près de nous, cette planète est vide à l'intérieur, et chacun d'entre nous devrait faire un pas en avant pour leur rendre leur rêve", dit Gayané.

Pour faire son propre pas en avant, Gayané a commencé par chercher des acteurs qui consacreraient leur temps à ce travail, sans rétribution.

"C'est un travail tellement important que je ne pouvais pas refuser de le faire. C'est une sincère manifestation de pur bénévolat. Tous les acteurs ont participé avec plaisir, et ce qui est plus important, ils l'ont fait gratuitement. Ce n'était pas un travail mais un dévouement total", dit l'acteur et directeur Zhiraïr Dadasyan.

 L'arrangement musical et le bruitage ont été faits par le musicien Vahan Nahapétyan, qui a lui-même une mauvaise vue. Selon lui, la manière de présenter est très importante; la musique classique qui accompagne les livres a principalement été choisie pour favoriser le développement esthétique des enfants.

L'avantage des livres est que les ouvrages présentés sont en version originale, sans avoir été édités ni abrégés.

Elève de onzième année à l'école d'Erévan n° 14, pour les enfants malvoyants,  Sipan Asatryan dit que le besoin de tels livres est énorme, spécialement pour lui qui va entrer au cours de philologie à l'Université d'Etat d'Erévan.

"C'est un projet formidable, pour lequel nous avons attendu depuis si longtemps; l'école a fait imprimer des livres en Braille, mais ils ont été publiés à l'époque soviétique et sont très abîmés.; ils sont parfois illisibles. Nous espérons que ce projet va continuer et qu'au moins les rudiments de la littérature nousseront accessibles", dit Sipan.

Gayané organise également des réunions hebdomadaires avec des artistes célèbres et des gens intéressants, pour les enfants ayant des problèmes de vue.

La vice-Principale de l'Ecole n° 14, Tamara Gevorgyan dit que les réunions facilitent grandement chez les enfants la libre expression de leurs pensées, afin qu'ils se sentent des membres à part entière de la société.

Les auteurs des "Livres qui parlent" préparent déjà trois nouveaux CD audio qui sortiront dans deux mois. Les nouveaux livres comporteront des textes de Stépan Zoryan, Derenik Demirtchyan, William Saroyan, Yeghishé Charents, Sayat Nova, Leonid Engibary, Hans Christian Andersen,  "Le Petit Prince" de Saint-Exupéry et les meilleurs poèmes d'auteurs russes.

Les "Livres qui parlent" ont été distribués à toutes les écoles spéciales d'Arménie et du Karabakh; mais les CD sont et resteront gratuits.

 

Source : http://www.armenianow.com/?action=viewArticle&AID=1313